Imprimer

L'apithérapie

on . Posté dans Nutrition

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

miel
pollenapithérapie : la médecine des abeilles

gelée royale
propolis
venin d'abeille
constituants divers du MIEL
propriétés biologiques


Les Egyptiens nourrissaient et soignaient leurs enfants avec du miel. Hippocrate, père de notre médecine occidentale, utilisait le miel dans de nombreuses préparations et Pline l'Ancien , au tout début du premier millénaire, le recommandait en usage externe pour le traitement des plaies. Les produits de la ruche - miel, gelée royale, pollen, cire, propolis et venin d'abeille- ont été de tout temps utilisés à des fins médicinales.


On leur attribuait de nombreux pouvoirs thérapeutiques, souvent liés à des valeurs spirituelles et sacrées. Aujourd'hui, la science fait la part des choses. Les recherches scientifiques entreprises depuis quelques décennies et des expérimentations récentes dans certains services hospitaliers (en Europe, aux USA, et surtout dans les pays de l'Est et en Chine) témoignent d'effets thérapeutiques incontestables qui ouvrent de nouvelles voies de recherche en médecine et confèrent à l'apithérapie une place importante parmi les thérapies complémentaires à la médecine allopathique moderne.

Le miel :

Outre ses vertus énergétiques et nutritives, le miel possède des qualités thérapeutiques touchant à de nombreuses fonctions ; il est indiqué en cas :

  • d'asthénies à tous les degrés (états de fatigue physique, psychique ou intellectuelle),
  • d'anorexie (manque d'appétit),
  • de troubles de l'assimilation et insuffisances digestives,
  • d'amaigrissement et d'états de maigreur sous toutes leurs formes (notamment chez l'enfant),
  • de terrains constitutionnels déficients,
  • d'états de carences diverses (retard de croissance, insuffisance pondérale).

 

Sa teneur en substances antibactériennes le rendent approprié pour certaines affections O.R.L (laryngites, toux), ou des maladies des sphères intestinale et rénale. En usage externe, son pouvoir cicatrisant sur les plaies, blessures et affections cutanées a été scientifiquement démontré et utilisé. (Des expérimentations menées en France par le Professeur Descottes, chef du service chirurgie du CHU de Limoges, ont été très concluantes).

Le pollen :

Grâce à son action antibactérienne et sa teneur en protéines végétales, le pollen est recommandé pour les sportifs, les convalescents et les personnes âgées. Il a une action régulatrice des fonctions intestinales, une action anti-anémique et une action équilibrante du système nerveux. Ses vertus s'exercent tout particulièrement sur l'appareil digestif, sur le système neuro-psychique (action stimulante et euphorisante) et sur le métabolisme en général (régulateur de croissance, action antivieillissement, états de maigreur...).

La gelée royale :

La gelée royale, substance riche en acides aminés, oligo-éléments et vitamines, a fait ses preuves dans le cadre d'expérimentations cliniques rigoureuses. L'ensemble de ses propriétés thérapeutiques peut se résumer globalement ainsi : elle est stimulante, tonifiante et euphorisante; elle est rééquilibrante (neuro-équilibrante) et revitalisante d'une manière générale. Sa consommation en cures s'accompagne d'une amélioration du tonus global, avec sensation d'euphorie et reprise éventuelle de l'appétit. Elle favorise la production de globules rouges (action sur l'anémie), a une action antibiotique forte (propriétés antigrippales), agit sur la sphère neuro-psychique (neurasthénie, états anxieux, états dépressifs mineurs), sur la sphère dermatologique (action sur certaines maladies de peau) et sur l'appareil cardiovasculaire et sanguin (anémies, hypotension artérielle, artériosclérose).

La propolis :

De nombreuses expérimentations ont mis en évidence les propriétés bactéricides, anti-fongiques, anesthésiantes et cicatrisantes de la propolis. Elle peut être utilisée favorablement en complément d'antibiotiques (elle inhibe la croissance bactérienne). Son action contre certains virus a également été démontrée (herpès). En dermatologie, l'effet cicatrisant des préparations à base de propolis sur les blessures et la régénération des tissus est connu depuis longtemps (brûlures du second degré, eczémas). Ses propriétés antioxydantes et leur action sur les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire sont exploités en dermocosmétologie. On l'utilise également contre les caries dentaires et dans les paradonpathies (propriétés antibactériennes et anesthésiantes).

Le venin d'abeille :

Si le venin d'abeille peut provoquer des réactions douloureuses voire des allergies, il faut savoir qu'il est également utilisé avec succès comme remède contre les douleurs rhumatismales (rhumatismes musculaires, lumbagos, torticolis), les névralgies rhumatismales (sciatiques), les rhumatismes articulaires. L'api-venin-thérapie est pratiquée dans des cliniques spécialisées en Europe et aux Etats-Unis et de nombreux traitements sont actuellement en cours d'expérimentation.

Constituants divers du MIEL :

CARACTERISTIQUES MESUREES

MOYENNE

AMPLITUDE

 

de la variation

Couleur (Echelle LOVIBOND)

90 -150

 

5

30 - 650

 

0 - 12

Couleur (Echelle Pfund)

Composition :

Humidité

% :

17.2

13.4

22.9

Fructose

% :

38.19

27.25

44.26

Glucose

% :

31.28

22.03

40.75

Saccharose

% :

1.31

0.25

7.57

Maltose

% :

7.31

2.74

15.98

Sucres supérieurs

% :

1.50

0.13

8.49

Indéterminé

% :

3.1

0.0

13.2

pH

3.91

3.42

6.10

Acidité libre

meq/kg :

22.03

6.75

47.19

Lactones

meq/kg :

7.11

0.0

18.76

Acidité totale

meq/kg :

29.12

8.68

59.49

Lactone / acidité libre

meq/kg :

0.335

0.0

0.950

Cendres

% :

0.169

0.02

1.028

Azote

% :

0.041

0.0

0.133

Indice diastasique (selon Schade)

20.8

2.1

61.2

 

Propriétés biologiques :

Valeur alimentaire
1kg de miel = 13400 Joules soit 320 K cal.  
Pouvoir sucrant
Le miel possède un pouvoir sucrant égal ou légèrement supérieur à celui du saccharose.  
Pouvoir bactériostatique
Aussi appelé “inibine”, il est étroitement lié à une synthèse naturelle d’eau oxygénée au sein du miel.

Arômes
Ils sont dus à des substances telles que esters, alcools…
Couleurs
Proviennent de diverses matières pigmentaires telles que du carotène.
Elles sont plus ou moins prononcées selon l’origine florale du miel.
Lipides et protides
Pratiquement inexistant dans le miel.
Diverses substances en suspension.
Le miel contient des grains de pollen, des levures, des grains d’amidon, des poussières minérales, des flavonoïdes…
Vitamines
On y trouve en très petites quantités des groupes B, C et parfois A, D et K.


Propos recueillis sur le site : Bernard Michaud S.A.
http://www.lunedemiel.tm.fr/
© Copyright Bernard Michaud SA
Reproduction interdite.