Imprimer

Les antioxydants, les radicaux libres et la peau

on . Posté dans Nutrition

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

femme en bonne santé consommant des anti oxidants




Vitamine A,C,E, flavonoïdes, zinc, sélénium… on parle beaucoup de ces fameux antioxydants qui doivent nous protéger des radicaux libres. Essayons d’y voir clair.


Méchants radicaux libres et gentils antioxydants ?

Les radicaux libres (RL) sont des molécules d’oxygène particulières (avec un électron en plus). Ils sont toujours présentés comme des poisons et des agresseurs de notre santé.
En fait ce sont des substances produites naturellement et normalement dans notre corps. Ils aident même à nous débarrasser de certaines bactéries ou virus.
C’est en fait l’excès de RL qui est le problème, car il aboutit alors à une altération des parois de nos cellules, nos protéines et même notre précieux ADN.
Ils sont impliqués dans le vieillissement et de nombreuses maladies aigues ou chroniques.

jeune femme consommatrice d'anti oxydantL’accumulation de RL est toxique pour les cellules qui constituent notre corps, et en particulier notre peau. Celle-ci est, de plus, soumise aux UV, autres producteurs de RL.
Une des théories qui essaie d’expliquer le vieillissement cutané repose sur les RL, et leur accumulation au fil des ans, qui aboutirait à la production de cellules de plus en plus fragiles et anormales.

Les RL provoquent de réactions (oxydation) qui altèrent surtout les fameux « acides gras insaturés » des membranes protectrices de nos cellules. Ainsi, ces cellules perdent la perméabilité de leurs membranes et perdent ainsi leurs composants internes.
Dans le tissu cutané, par exemple, on peut assister à une dénaturation de l’acide hyaluronique (aux capacités hydratantes, et de soutient) et une dégradation du collagène (qui donne la solidité à la peau).

Haut de page

Pourquoi trop de radicaux libres ?

Bien souvent le déséquilibre est lié à un manque d’antioxydants dans notre alimentation.
D’autre part, ce sont les facteurs extérieurs qui vont favoriser la production de radicaux libres :

  • Le tabac
  • l’alcool et les médicaments
  • La pollution
  • soleil et UV
  • le surmenage physique ou psychique et le stress.

Les substances anti-oxydante

produit anti oxydant

Les défenses anti-radicalaires enzymatiques ou non enzymatiques (vitamines, minéraux, etc…) limitent ces dégâts. Les antioxydants restaurent en fait un équilibre avec les radicaux libres.
Il s’agit de plusieurs substances, notamment des vitamines, des oligo-éléments et des enzymes.
Ils vont agir sur les radicaux libres pour les neutraliser. Ainsi, en permanence dans notre organisme, des radicaux libres se produisent et nos anti-oxydants les rendent inoffensifs. Bien entendu, c’est lorsque ce fragile équilibre est perdu que les problèmes surviennent.

Radicaux libres et maladies

Les études montrent une corrélation avec un grand nombre de maladies, et notamment le cancer et les maladies cardiovasculaires. Voir les résultats de l'étude SUVIMAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux AntioXydants).

Où se cachent les antioxydants ?

Il existe différents types d'antioxydants dont des enzymes produits par notre corps: la SOD (superoxyde dismutase), la catalase, la GPO (glutathion peroxydase) nécessitant pour bien fonctionner, des oligo-éléments : Cu, Mn, Mg, Zn et Se et également certaines vitamines E, C, A ou des molécules comme le glutathion.

Les antioxydants sont dans un grand nombre d’aliments. Pour les principaux, les sources sont ainsi très diverses :

  • Vitamine C : poivron, goyave, oseille, citron, orange, kiwi, choux, papaye, fraises…
  • Vitamine E : huile de tournesol, de soja, de maïs, beurre, margarine, œufs…
  • Vitamine A : foie, beurre, œufs…
  • Sélénium : poissons, œufs, viandes…
  • Zinc : fruits de mer, viandes, pain complet, légumes verts ;
  • Polyphénols (flavonoïdes et tanins en particulier) : fruits et légumes, vin, thé…
  • Certaines Vitamines B, B1, B5,B6
  • Certains acides aminés, Méthionine et cystine.
  • Pycnogenols
  • Les acides gras Oméga 3
  • Liste non exhaustive...

Des preuves de l’action des antioxydants

produit anti oxydant 2Vers les années 50, il est démontré que l’alimentation des pays méditerranéens offrait une meilleure santé, alors qu’elle est riche en antioxydants.
Même s’il ne faut pas leur attribuer des vertus universelles, et si les études sur l’action directe des antioxydants restent encore incomplètes, les antioxydants ont fait l’objet de nombreuses études prouvant leur bénéfice pour la santé.
Chez l’animal, des expériences ont allongé l’espérance de vie par des apports d’antioxydants (Science 2000; 289: 1567-1569 Merlov et coll.).
Il a été montré que l’addition de vitamine C et E réduit significativement les anomalies de la peau induites par les UV, et ce d’autant plus que la peau a un phototype clair (S Briganti et coll.)

Egalement on a montré que le glutathion, le zinc et le sélénium, limitaient les dommages produits aux fibroblastes de la peau, par les UVA. (JC Beani et coll.)

Contre le cancer, il a été mis en évidence un effet protecteur des fruits et légumes, extrêmement riches en antioxydants, dans l’alimentation.
L’influence de l’alimentation sur les maladies cardiovasculaires est bien établie. Un manque d’antioxydants conjugué à un excès de cholestérol est extrêmement néfaste.
Peau et vieillissement
La peau, première agressée par les UV et la pollution est vite victime du manque d’antioxydants. Pour préserver sa peau, une diététique saine et riche en antioxydants est souhaitable. A l’évidence, des règles de bonne hygiène de vie, et la protection solaire sont à adopter avant tout.

 

produit anti-oxydant 3

Conclusion

Les antioxydants réduisent donc les altérations faites par les radicaux libres impliqués dans le vieillissement, et également produits par les UV et la pollution de l’environnement.
Ils dont sensés diminuer aussi les risques de cancer de peau, tout comme la protection solaire.

Ainsi on peut certainement conclure sur l’intérêt de protéger sa peau par des antioxydants par voie orale ou/et cutanée, et sans oublier de protéger sa peau des agressions, et d’adopter une alimentation et une vie saines, bases de notre santé.