Imprimer

Peau et compléments alimentaires

on . Posté dans Peau

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

La peau aussi a besoin de vitamines. C'est une membrane d'une importance vitale par le rôle essentiel qu'elle joue en tant que barrière naturelle contre les agressions de toutes sortes (soleil, tabac, alcool, pollution atmosphérique, stress...). C'est là que se transforment et se fabriquent de nombreuses substances vitales, telles certaines vitamines, ou dérivés hormonaux. A ce titre elle requiert non seulement des soins extérieurs, mais aussi un parfait équilibre intérieur.

les vitamines : un complément alimentaire utile pour les hommes et les femmes

La peau agressée continuellement

La principale agression de la peau, en dehors du vieillissement normal “programmé”, est due aux rayons ultraviolets qui entraînent la formation de "radicaux libres" en excès. Ces radicaux libres sont des substances nocives, capables de léser des cellules. Ces lésions sont le plus souvent irréversibles. Elles favorisent le vieillissement cutané lui-même précurseur de cancérogénèse cutanée.
Les radiations solaires ont pour effet notable une diminution du système immunitaire de la peau. Elles diminuent donc ses défenses. C'est ainsi par exemple, qu'elles peuvent déclencher la réapparition d'un herpès local.
Lorsque la peau est agressée par une exposition solaire prolongée, certes l'application de crèmes hydratantes et protectrices vis à vis des UVA et UVB est nécessaire. Mais surtout il faut renforcer les défenses internes contre l'accumulation des radicaux libres.
Certains régimes alimentaires, largement médiatisés, favorisent les déséquilibres nutritionnels qui s'ajoutent aux agressions extérieures pour fragiliser la peau.

Rôle des compléments alimentaires

Ils vont permettre de procurer à l'organisme un apport nutritionnel spécifique à doses utiles correspondant aux apports quotidiens conseillés. En effet, les études sur la population moyenne, à grande échelle, montrent une généralisation des états de petite carence pour de nombreux minéraux, vitamines, ou oligo-éléments. Ces états "sub-carentiels" ne déclenchent pas réellement de trouble pathologique, mais il contribuent à une fragilisation de l'organisme, et à l'installation de troubles fonctionnels variés. 
Les principaux nutriments qui permettent de ralentir le vieillissement cutané sont, d'une part, certaines vitamines et oligo-éléments et, d'autre part, certains acides aminés et acides gras poly-insaturés.

Les vitamines

On préférera plutôt les vitamines naturelles en raison d'une bonne biodisponibilité. C'est à dire qu'elles seront plus facilement utilisables par l'organisme que leurs homologue synthétique.

- la vitamine E : (tocophérol) protège les membranes cellulaires. Elle protège de l'athérosclérose. La vit. E ralentit le vieillissement cutané. C'est un anti-oxydant majeur.

- le bétacarotène intervient dans la croissance et l'intégrité des cellules de la peau. Sa carence se manifeste par un dessèchement de la peau avec atrophie des glandes sébacées et sudoripares et un épaississement de la couche cornée de la peau (hyperkératose) donnant à celle-ci un aspect rugueux. Le bétacarotène a également un effet photoprotecteur (contre les UV). 

- la vitamine B5 (ou acide pantothénique) est indispensable à toute vie cellulaire. Dans l'alopécie masculine commune androgénétique elle permet un arrêt transitoire de la chute des cheveux et fait disparaître leur aspect terne, cassant et dépigmenté. La vitamine B5 participe aux processus de cicatrisation. 

- les autres vitamines du groupe B (B1, B2 ou Riboflavine, B3 ou PP, B6) : leur supplémentation est recommandée en cas de régime déséquilibré
comportant une forte teneur en sucres (rapides et lents) et pauvre en protéines. La vit. B6 participe au métabolisme des acides aminés. La vit. PP améliore la tolérance cutanée au soleil.

Les oligo-éléments

- le magnésium : indispensable à l'intégrité des membranes cellulaires participe à l'action de la vit. B6 dans le métabolisme des lipides (graisses) circulants. 

- le zinc : a un intérêt tout particulier en dermatologie. Il intervient dans la croissance et la division des cellules, et en particulier dans la synthèse du collagène et de l'élastine. Indispensable à la cicatrisation et au maintien de l'élasticité cutanée, il a un effet neutralisant sur les radicaux libres.

Les hydrolysats de protéines

Ils sont utiles à la croissance des cheveux.
Un déficit alimentaire en protéines assimilables va induire un ralentissement de la pousse des cheveux, voire une chute.

Les acides gras polyinsaturés

 

il existe une relation étroite entre une peau sèche et un apport insuffisant en graisses insaturées. Fortement impliqués dans la fonction de barrière, les acides gras insaturés participent à la bonne hydratation de la peau. D'où l'intérêt des huiles végétales de bourrache et d'onagre, par exemple, particulièrement pour les peaux sèches.

Le peeling chimique, couramment pratiqué en médecine esthétique pour lutter contre le vieillissement cutané, induit une destruction des protéines des couches superficielles de l'épiderme.
Ce type de peeling entraîne la desquamation d'une épaisseur variable de l'épiderme et y provoque un dégagement de radicaux libres important.
En dehors des soins externes classiques après un peeling du visage complet et des précautions anti-solaires, un apport nutritionnel spécifique (vit. anti-oxydantes, zinc, AA et AGP) pourra faciliter la cicatrisation de l'épiderme.

Ainsi, une supplémentation minérale et vitaminique équilibrée est recommandée dans la prévention du vieillissement cutané et capillaire, ainsi que dans certains actes thérapeutiques agressifs pour la peau.
En médecine esthétique on ne peut ignorer ces thérapies qui complètent parfaitement "de l'intérieur" ce que l'on traite "de l'extérieur".

 

par la rédaction d'estheweb
Copyright estheweb© 2000. Reproduction interdite.