Imprimer

L'acné : questions fréquentes

on . Posté dans Visage

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

- Qu'est-ce que l'acné?


Il s'agit d'un désordre cutané. Le processus est bien connu : les pores de la peau se bouchent (c'est le point noir), certaines bactéries anaérobiques (ne pouvant supporter l'oxygène) vont alors proliférer. Si la prolifération est suffisante, il y aura rupture sous l'épiderme. L'apparition de cette rupture permet la propagation de l'infection sous la peau. c'est le bouton d'acné.

- Qu'est-ce qui cause l'acné?


On ne le sait pas exactement. La testostérone joue un rôle, mais il n'y a pas de preuve que les gens souffrant d'acné aient plus de testostérone que les autres. On pense qu'un dérivé de cette hormone, la dihydrotestostérone serait le coupable. Certaines personnes auraient une prédisposition à produire ce dérivé qui affecterait la peau au niveau, entre autres choses, de la production de sébum.

- Qu'est-ce que les "points noirs" ou comédons?


Il s'agit d'une manifestation de l'acné où les pores se bouchent, mais où l'infection est minimale. La couleur noirâtre provient de l'oxydation des lipides du comédon selon certains et de la mélanine produite par la peau selon d'autres.

- À part les hormones, quel est le facteur le plus important pour l'acné?


Évidemment, la flore bactérienne est un élément important, mais elle semble davantage une constante, ne variant pas d'une personne à l'autre et d'un traitement à l'autre. On arrive à contrôler les bactéries à la surface, mais les bactéries sous l'épiderme sont bien à l'abris, et se remettent fort rapidement des attaques.
Le facteur essentiel serait l'épaisseur de la peau. En effet, plus la peau est mince, moins sont grandes les chances que les pores se bouchent. Divers irritants (soleil, chlore, froid, sueur, etc.) pourraient contribuer à épaissir l'épiderme ainsi que des nettoyages excessifs. D'autres produits peuvent aider à réduire l'épaisseur de l'épiderme (acide salicylique).

- À quel âge souffre-t-on de l'acné?


Certains nouveaux-nés ainsi que des quinquagénaires souffrent d'acné. Les enfants ainsi que les vieillards, à cause de leur production hormonale différente, souffrent moins souvent d'acné. La minceur de la peau protège aussi les vieillards.

- Quel est l'effet du soleil?


Néfaste en forte dose. L'utilisation d'une lotion protectrice ayant aussi peu d'huile que possible est recommandée lorsque l'on prévoit une exposition prolongée. Le soleil augmente la production de sébum et cause l'épaississement de la peau. L'amélioration momentanée que certains constatent est probablement due au changement dans le teint de la peau.

- Quel est l'effet de l'alimentation?


On pense que l'iode (présent dans le café, les produits laitiers et le chocolat) serait un facteur, mais on n'a pas beaucoup de preuves. Le fluore et le chlore dans l'eau sont aussi pointés du doigt. D'un autre côté, on recommande parfois la prise de fortes quantités d'eau...

- Quel est l'effet du sport?


Le sport peut causer une irritation de la peau à cause de la sueur et de la chaleur. La baignade dans une eau chlorée peut aussi causer des problèmes. À moins d'être pratiqué avec grande intensité, le sport demeure un facteur modeste.

- Peut-on guérir l'acné?


Non. On peut cependant la traiter efficacement et même le faire disparaître, mais un traitement permanent doit souvent être envisagé.

- Peut-on combattre l'acné avec des suppléments alimentaires?


Non. Cependant, la vitamine E, le Zinc, le bétacarotène et le sélénium sont suggérés. Les effets ne sont pas mesurables...

- Quels sont les traitements reconnus et efficaces en vente libre?


Il n'y en a que deux. Il vaut mieux s'en contenter jusqu'à preuve du contraire :

Le péroxyde de benzoyle (pas en ventre libre partout) : Il pénètre profondément la peau et détruit les bactéries causant l'acné. Il aiderait aussi à réduire l'épaisseur de l'épiderme. Cependant, il est aussi très irritant et peut causer une sur-production de sébum. Il vaut mieux choisir la concentration la plus petite possible (2,5%) étant donné que l'effet sur les bactéries est presque le même à de petites concentrations alors que l'irritation sera de beaucoup diminuée.
L'acide salicylique : Lorsque le péroxyde de benzoyle est trop irritant, c'est la meilleure solution. Il n'attaque pas les bactéries, mais réduit très efficacement l'épaisseur de l'épiderme. Pris à des concentrations de 2 %, il irrite beaucoup moins que le péroxyde de benzoyle.
Ces traitements ne fonctionnent que si on les utilise régulièrement, deux à trois fois par jour. Il faut éviter d'avoir trop de zèle dans l'application pour éviter l'irration. Si, au bout de quelques jours, la peau est toujours irritée, il vaut mieux changer de produit. Par contre, une certaine patience (au moins une semaine) est nécessaire pour atteindre l'efficacité maximale.
On suggère aussi l'utilisation d'acides de fruit comme solution de rechange à l'acide salicylique. L'effet est similaire.

- Est-ce que les crèmes hydratantes aident?


La plupart, sinon toutes; les crèmes ou lotions hydratantes contiennent des irritants comme l'huile minérale. Lorsque la peau est visiblement sèche, l'utilisation d'une crème contenant aussi peu d'huile que possible est recommandée.

- Est-ce que le dermatologue dispose d'autres traitements?


Oui. Les antibiotiques, par exemple, ou l'accutane sont souvent prescrits par les dermatologues. Certains traitements hormonaux peuvent aussi être disponibles. Cependant, à long terme, il est moins coûteux d'essayer de s'en sortir avec les produits en vente libre. De plus, peu de dermatologues arrivent à des traitements efficaces, sauf pour ce qui est de l'accutane et, peut-être, des traitements hormonaux qui sont encore à un stade expérimental.
Le problème majeur des traitements par un dermatologue est qu'un suivi régulier est nécessaire, et ce n'est pas ce que l'on va proposer en général. Si vous pouvez convaincre votre dermatologue de vous recevoir toutes les semaines, ou presque, alors il peut vraiment vous venir en aide. Par contre, s'il tend à vouloir vous faire des prescriptions à long terme, alors attendez-vous à être déçu. D'une part, les traitements les plus agressifs (hormonaux et accutane) nécessitent une supervision médicale serrée et, d'autre part, les traitements plus modestes doivent être ajustés avec soin à chaque cas particulier, et cela nécessite encore une fois une supervision médicale sérieuse.

- Qu'est-ce que l'accutane et est-ce que ça fonctionne?


L'accutane à forte dose fait disparaître (pour un temps) l'acné inflammatoire (mais les comédons demeurent). Ce dérivé puissant de la vitamine A réduit considérablement la production de sébum par la peau. Cependant, il doit être pris sous stricte surveillance médicale, car ses effets secondaires sont dévastateurs. Chez les femmes enceintes, il peut mener à des déformations congénitales graves. Même s'il est pris sous supervisions médicale, il a des effets à long terme : saignements de nez, texture irrégulière des cheveux, sècheresse douloureuse de la peau...
Certains prétendent qu'il pourrait influencer l'apparition de certains problèmes longtemps après en avoir pris (notamment les pierres au foie). Cependant, il est un outil fort utile, surtout lorsqu'il s'agit d'éviter des cicatrices permanentes.

- Que puis-je faire contre les cicatrices?


Il existe des traitements professionnels. Ils sont coûteux et douloureux. De plus, les résultats sont toujours perfectibles. C'est pourquoi il est important de traiter l'acné.

- Que puis-je faire contre les rougeurs persistantes?


Rien. Elles disparaissent après quelques mois.

- Et si tout échoue?


Le maquillage est le dernier rempart. Il existe d'excellents produits couleur chair contenant du souffre et (parfois) de l'alcool. Les résultats sont souvent surprenants !...