Imprimer

Le Lifting par endoscopie

on . Posté dans Chirurgie de la face et du cou

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

 

 

Le lifting endoscopique fronto-temporal vise à traiter le vieillissement du tiers supérieur du visage : les rides frontales verticales ou horizontales, l'affaissement des sourcils et du coin externe des yeux qui donnent un air faussement soucieux, triste ou sévère.

C'est une chirurgie d'embellissement du regard qui correspond à l'unité orbito-fronto-sourcilière. Il a l'avantage de suites plus simples et rapides que le lifting frontal classique.

 

 

 


REGARDS But de l'intervention et indications


But de l'intervention et indications

Son objectif est de rajeunir la partie supérieure du visage qui n'est pas améliorée par le lifting cervico-facial. Il touche essentiellement les paupières, le front et les tempes en corrigeant les structures fronto-orbitaires et notamment la ptose de la queue du sourcil ainsi que les rides fronto-glabellaires.

Selon l'importance et le type de vieillissement constaté, la forme du front et des reliefs osseux, le type d'implantation capillaire : seront définies les régions à traiter (frontale, temporale, orbitaire) et la technique (endoscopique ou non), dans des cas précis, l'intervention sous endoscopie ne suffit pas, il est nécessaire de recourir à la technique classique avec incision du cuir chevelu bicoronale.

Il peut être réalisé seul ou en association avec le lifting cervico-facial et la blépharoplastie ou d'autres gestes. Le lifting fronto- temporal endoscopique est une chirurgie de rajeunissement et d'embellissement du regard qui ne change l'expression de la personne. Principalement demandé par les femmes, les indications chez l'homme sont de plus en plus fréquentes.

La consultation

La consultation est une étape essentielle pour apprécier la demande du patient, ses attentes en terme d'embellissement et les éventuels problèmes médicaux qui pourraient influencer les suites opératoires. Elle doit tenir compte de l'environnement familial, professionnel et socio-culturel. Elle doit également répondre à toutes les questions du futur opéré en lui donnant une information claire et complète, aboutissant au recueil d'un consentement éclairé qui constitue un préalable indispensable à ce type de chirurgie.
L'examen, largement aidé par l'étude de photo de la patiente quinze à vingt ans plus jeune, évalue les signes objectifs de vieillissement du visage, en sachant que certaines demandes n'ont pas de réponse chirurgicale. La qualité de la peau, de la cicatrisation, l'implantation des cheveux, le tabagisme éventuel, l'importance de l'exposition au soleil doivent être également évalués vu leur incidence sur le geste.
Le projet chirurgical sera établi au terme de cet examen et expliqué en détail (trajet des cicatrices, évolution post-opératoire…) au patient, aidé par le support des photographies.
L'age intervient doublement dans l'indication. Chez le sujet jeune le lifting apparaîtra moins spectaculaire mais habituellement plus durable dans le temps, chez le sujet âgé les résultats plus démonstratifs peuvent laisser persister quelques imperfections. Les limites de la chirurgie doivent être parfaitement expliquées et bien comprises.

 

Réalisation de l'intervention

Un shampooing est pratiqué la veille de l'intervention. Il est souhaitable de diminuer la consommation de tabac au moins un mois avant l'intervention, afin d'éviter les risques de souffrance de la peau. La teinture des cheveux ne pouvant être renouvelée qu'un mois après l'intervention, il est conseillé à la patiente concernée de la faire juste avant le rendez-vous opératoire.
L'intervention dure environ 1 h 30 et peut être prolongée si d'autres gestes sont associés : blépharoplastie, canthoplastie (pour réorienter la fente palpébrale), lifting cervico-facial...). Elle est réalisée sous neuroleptanalgésie ou sous anesthésie générale. Il est de la compétence du médecin anesthésiste-réanimateur, vu en consultation préalable à l'intervention, de répondre aux questions relatives à sa spécialité.

Le lifting endoscopique nécessite un matériel optique, une vidéo-caméra et une instrumentation spécifique permettant d'effectuer les gestes habituels du lifting frontal par 3 à 5 incisons beaucoup plus petites et dissimulées dans le cuir chevelu Le décollement permet le traitement des muscles responsables des rides (en rétablissant l'équilibre entre les muscles élévateurs et abaisseurs) et le redrapage de la peau et des sourcils avec fixation sans résection de l'excès cutané.
La suture (avec / sans agrafe) est complétée par un drainage aspiratif le plus souvent et un pansement compressif.
La réduction des cicatrices évite les inconvénients qui pouvaient survenir à la suite de la grande incision du lifting frontal classique : démangeaisons du cuir chevelu, chutes de cheveux et névralgies tenaces.

schéma Réalisation de l'interventionschéma2 Réalisation de l'intervention

 

Soins post-opératoires

Une hospitalisation de 1 à 2 jours est habituelle, pour le retour à domicile après l'intervention, prévoir un accompagnant. Un arrêt de travail de 10 à 15 jours est recommandé, ainsi qu'une reprise des activités sportives au terme de 4 à 6 semaines.
Le pansement compressif et le drainage sont maintenus pendant 24 h. Un shampooing doux peut être pratiqué lors du pansement et les jours suivant. Le maquillage est autorisé dès l'ablation du pansement.
L'ablation des fils et des agrafes est échelonnée entre le 5e et le 15e jour.

 

Suites opératoires

Les suites sont relativement simples et rapides. Il est habituel de ressentir une traction un peu douloureuse au niveau du front, un gonflement des paupières supérieures parfois associé à quelques ecchymoses. La paupière étant un tissu extrêmement fin, un œdème s'installe très vite. Pour le faire diminuer, on recommande l'application dans les premiers jours de compresses glacées. Ces manifestations peuvent être asymétriques.
Les cicatrices sont complètement dissimulées dans les cheveux, elles peuvent néanmoins provoquer des sensations de tiraillement liées au processus de cicatrisation.
Les bains de soleil et les séances d'UV sont déconseillés pendant 6 semaines. Ils risquent de provoquer une pigmentation persistante à l'endroit des bleus. Mais il n'est pas interdit de prendre l'air : des lunettes, un chapeau à larges bords et une crème écran total sont alors indispensables sur les zones ecchymotiques.

Le résultat est acquis aux alentours de la sixième semaine suivant l'intervention. Le regard retrouve un aspect reposé et éclairci d'une façon durable avec des cicatrices dissimulées. Le front est lisse et remodelé au niveau de la ligne sourcilière.
Comme les autres, le lifting fronto-temporal n'arrête pas le processus de vieillissement. Toutes les rides ne sont pas supprimées, en particulier les rides d'expression, des injections locales (toxine botulique) peuvent être indiquées pour compléter le résultat.

lifting par endoscopie le résultat 1

lifting par endoscopie le résultat 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lifting par endoscopie le résultat 3

lifting par endoscopie le résultat 4

 

 

 

 

 

 

 

 

Risques immédiats

Toute intervention chirurgicale comporte des risques et la possibilité de complications comme saignement, infection, et mauvaise cicatrisation. D'autres complications imprévisibles peuvent arriver même si le chirurgien prend un maximum de précautions, de réflexion et d'adresse chirurgicale.
L'oedème et les ecchymoses sont habituels, surtout dans la région péri-orbitaire et vont persister plusieurs jours. L'hématome, toujours possible, nécessite exceptionnellement une reprise chirurgicale pour évacuation.
Une sensation de clapotis est régulièrement ressentie entre les sourcils. De façon temporaire, une sensation de trouble de la sensibilité de la région frontale peut-être perçue, de même qu'une légère parésie du muscle frontal.

 

 

Risques secondaires

Des troubles de la sensibilité, essentiellement de la région inter-sourcilière peuvent persister pendant quelques semaines avec une légère diminution des mouvements du muscles frontal.
Peut apparaître également parfois une petite dépression dans la région inter-sourcilière qui s'amendera au fur et à mesure des semaines avec la disparition de l'oedème et la constitution de la fibrose cicatricielle. Une petite zone d'alopécie peut apparaître en péri-cicatricielle pouvant conduire à une correction ultérieure.
Enfin, si les résultats morphologiques sont le plus souvent satisfaisants, on peut noter parfois de minimes asymétries ou irrégularités, généralement dues à une asymétrie pré-existante au geste chirurgical notamment au niveau sourcilier.

 

Complications graves et / ou exceptionnelles

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication.
Dans de très rares cas on peut observer une paralysie du muscle frontal liée à une atteinte de la branche frontale du nerf facial ou une anesthésie d'une moitié de front liée à l'atteinte d'un rameau du nerf trijumeau.

Docteur Georges BASSEREAU pour estheweb
(Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique)
Reproduction interdite

On a aimé

Participer

  • Communiqué de presse
  • Ecrire un article
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Support