Imprimer

La cosmétique ayurvédique

on . Posté dans Cosmétique

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

On entend de plus en plus souvent ce mot de nos jours, à propos de la beauté, mais aussi de la santé. La science ayurvédique donne surtout une approche globale et personnalisée de l’individu et des soins à lui apporter, ce qui nous manque peut-être aujourd'hui.

 

Introduction

Spécificités

Classification et constitution

Méthodes et produits


Introduction

La cosmétique ayurvédique est l’art de prendre soin de la peau selon les principes de la médecine ayurvédique (médecine millénaire d’origine indienne).

AyurVeda signifie « science de la vie ». C’est avant tout un concept «holistique» c'est-à-dire qui prend en compte la globalité de la personne à traiter, et les interactions entre elle et son environnement.

Elle utilise surtout les plantes et les produits naturels, les massages, la diététique, et les conseils d’hygiène de vie.

Spécificités : globalité et personnalisation

Dans cet esprit,établir un diagnostic ne se borne pas à scruter seulement l’endroit du corps qui présente un problème, mais à regarder tout le corps, et aussi le psychisme des personnes.

La peau, notamment, est considérée comme un lieu de manifestation de nombreux troubles psychiques.

De la même façon, les traitements proposés vont s’adresser à cet ensemble global qu’est une personne, et pour la cosmétique, pas seulement à la peau.

Considérant la beauté de la peau, on pourrait dire qu’elle traduit, non seulement, un « organe peau » en parfait état de fonctionnement, mais aussi un mental épanoui, et un organisme aux fonctions d’assimilation et élimination bien réglées. C’est alors le ralentissement de tous les processus de vieillissement.

Classification et constitution

L’Ayurveda classe les personnes selon trois types principaux : Vata, Pitta, Kapha (un peu selon laproportions des éléments : eau, air, feu, terre). Tout déséquilibre a des répercussions directes sur la santé physique et psychique. L’analyse du type de constitution et des déséquilibres éventuels entre ces types permet ensuite d’adapter le traitement.

Sept structures (7 tissus corporels de base) sont aussi définies. On les retrouve également au niveau de la peau. Par exemple, cela représente plus ou moins : la microcirculation sanguine, le tissu conjonctif, l’innervation cutanée, le tissu conjonctif, etc…

La peau pitta est plutôt claire, chaude, irritable, souple, avec souvent des taches de rousseur, tendance acnéique et sensibilité au soleil. Les cheveux sont fin, souples, fragiles, plutôt blonds ou cuivrés, et peuvent devenir gris prématurément.

La peau kapha : plutôt grasse et résistante, pores dilatés, élastique et bien hydratée. La chevelure est dense, éclatante et robuste.

Méthodes et produits

Il s’agit avant tout d’hygiène de vie (façon de manger, boire, dormir, travailler, etc…) et de diététique adaptée (choix des aliments selon sa constitution). On utilise également des méthodes de purification et d’élimination des toxines : les soins employés sont simples comme les massages, les bains, la vapeur, les dépuratifs.

Enfin, les produits sont issus de la nature : plantes, huiles, minéraux, miel, lait, fruits, fleurs, huiles essentielles. Ils sont appliqués seuls ou en préparations, par exemple : masques aux fruits, compresses chaudes aux huiles essentielles, laits de toilette au miel, soins nettoyants aux huiles, crèmes à l’aloe vera ou au basilic, lotion nettoyante au riz.

Par exemple, prenons le cas d’une peau trop grasse. Avant de proposer toute crème à appliquer, il va falloir déterminer la constitution générale de la personne (équilibre Vata, Pitta, Kapha), puis le type de peau selon l’Ayurveda (ici plutôt Kapha), et enfin la nature du trouble (quels sont les tissus concernés). Ensuite, on essaiera de corriger les fonctions générales. Les conseils alimentaires viseront à éviter les aliments trop sucrés, salés et aigres ainsi que trop gras, et à favoriser les aliments amers, les légumes secs et les boissons chaudes. Des conseils d’hygiène de vie comme la détente et l’exercice physique, sont presque toujours utiles.

Les huiles de massages seront sésame et maïs. Puis on choisira les remèdes à appliquer qui correspondent au type ayurvédique du sujet et de sa peau : sauge, aloès, concombre, etc…

Bien entendu, pour que cette cosmétique soit efficace et bien adaptée, il faut qu’elle soit préconisée ou appliquée par quelqu’un de bien formé à la science et aux techniques ayurvédiques qui ne s’improvisent pas.

Dans un monde gouverné par l’argent, sachez distinguer les vrais professionnels des autres, moins sérieux…

par la rédaction d'estheweb