Articles

Imprimer

La liposuccion, une solution efficace contre la cellulite ?

on . Posté dans pages

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Malgré les régimes bien conduits ou la pratique d’un sport, il est souvent très difficile de faire partir certaines surcharges graisseuses localisées : poignées d’amour, culotte de cheval, ventre rond, etc. Appelées lipoméries, elles sont la hantise de bien des femmes, mais aussi de certains hommes. La liposuccion offre de réels avantages en termes d’efficacité et de durabilité.

La liposuccion, une invention française révélée par les Américains

En 1975, un Italien, le Dr Giorgio Fisher, débuta avec une première technique, circulaire, pour évacuer la cellulite, mais elle fut très vite décriée car elle provoquait trop de complications à l’époque. Au même moment, le Français Yves-Gérard Illouz décrivait la liposuccion. Seulement, en raison du discrédit jeté sur la méthode de l’Italien, celle d’Illouz tomba elle aussi sous le couperet des critiques.

C’est en 1980 que le Dr Norman Martin, un ORL américain en voyage en France, croisa le chemin de la technique de la liposuccion du Dr Illouz. Pressentant un succès mondial, d’autant qu’il se retrouvait, comme la plupart des chirurgiens américains de l’époque, en perte de vitesse en raison du marché hypersaturé de la rhinoplastie (chirurgie esthétique du nez) qui était alors l’intervention la plus pratiquée au monde, il se forma et l’introduisit aux Etats-Unis, plus précisément en Californie, temple mondial du culte du corps. Il ne se trompa pas : la première année, les patientes se pressèrent par centaines pour recourir à cette technique novatrice destinée à enfin supprimer la cellulite qui leur occasionnait une gêne permanente, les empêchant de s’épanouir complètement dans une société où le paraître occultait l’esprit.

1 an après, en 1981, la presse française commença à publier timidement les premières photos des résultats.

La liposuccion est-elle efficace ?

En l’espace de 30 ans, la technique s’est très largement améliorée, les appareils sont devenus bien plus performants, les résultats quasiment irréprochables (si les indications sont bien posées) et les complications de plus en plus exceptionnelles. La liposuccion est devenue l’intervention de chirurgie esthétique la plus pratiquée au monde.

Certes, une liposuccion nécessite une hospitalisation et doit être pratiquée par un chirurgien confirmé (en France, il doit être qualifié par l’Ordre des Médecins) et sous anesthésie, laquelle dépend de la quantité de graisse retirée. C’est probablement ce qui peut rebuter un certain nombre de patient(e)s, préférant continuer les massages incessants, l’application de crèmes inopérantes, les vains exercices physiques, les régimes à répétition ou la pratique d’autres thérapies plus « douces » se targuant de supprimer la cellulite, mais aux résultats peu convaincants, voire dangereux comme la lipolyse ou la mésothérapie à visée esthétique, toutes deux faisant l’objet en France d’une mise en garde par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Contrairement aux autres techniques, la liposuccion donne des résultats avérés, efficaces, durables et sains. En effet, les cellules graisseuses aspirées (adipocytes) n’ayant pas la faculté de se reproduire il n’y a aucune récidive, hors cas exceptionnels. La graisse retirée l’est définitivement, elle ne revient plus. De surcroît, la liposuccion ne laisse aucune cicatrice et peut être pratiquée un peu partout sur le corps : hanches, cuisses, culotte de cheval, mollets, chevilles, bras, ventre, et même depuis quelques années au niveau du cou et de l’ovale du visage.

Il faut toutefois savoir que la liposuccion ne constitue pas une méthode d’amaigrissement, elle ne traite pas le surpoids. Le chirurgien plastique ne saurait se substituer à un nutritionniste ou à un diététicien dans ce cas précis. La finalité esthétique d’une liposuccion reste  la suppression définitive de certaines graisses localisées et doit être couplée, autant que faire se peut, à une amélioration de l’hygiène de vie.

Par le Dr David Picovski, chirurgien plasticien et esthétique à Paris