Imprimer

Le mésolift

on . Posté dans Rides & relachement

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

Les grandes indications

Classification du vieillissement cutané du visage

Technique

Protocole

Résultats

Contre indications

Les grandes indications du mésolift

La mésothérapie du visage et du cou est très prisée pour l’entretien de la qualité de la peau, le teint brouillé et permet de lutter efficacement contre le relâchement cutané.

C’est une véritable prise en charge de l’épiderme et du derme avec un apport régulier « d’engrais » ; les principes actifs qui ne peuvent pas passer la barrière cutané seront ainsi déposer dans ces tissus ayant perdu leur vitalité et vont ainsi les « redoper ».

Cette démarche est la même que celle de traiter en cosmétique avec des crèmes ciblées, et de prendre des compléments alimentaires spécifiques des carences que l’on suppose.

Le mésolift va s’occuper à traiter la qualité de la peau dans toutes ces composantes , et après le comblement des rides et la chirurgie ( dont il est complémentaire ) c’est devenue enfin une priorité.

Avec l’évolution des principes actifs, le mésolift est devenu extrêmement performant.

LES ZONES PREFERENTIELLES DU MESOLIFT

Visage : joues, menton, ovale.

Cou : cordes platysmales (ou fanions), anneaux de venus.

Décolleté.

Mais aussi :

Face interne des bras

Face interne des cuisses, petite zone au dessus des genoux où la peau se plisse.

Autour du nombril où un plissé soleil est fréquent.

Classification du vieillissement cutané du visage.

Cette étape est importante car il faudra définir quel type de mésolift et pour quel stade

Stade 1 : Début de relâchement cutané uniquement visible dans certaines positions (visage penché, menton rétracté sur le cou…). Début léger de la perte de l’élasticité cutané sans véritable atrophie.

Stade 2 : Lorsque l’on pince la peau entre doigts, on objective alors le relâchement cutané. L’élasticité est déjà bien moindre mais on peut cliniquement sentir l’atrophie.

Stade 3 : Les ridules et le relâchement cutané sont visibles de visu sans manœuvre. L’atrophie est importante..

Technique

Donc en fonction du stade de vieillissement cutané ou de la perte d’éclat, le médecin choisira tel ou tel cocktail de principes actifs qui sont :

Les principes actifs essentiels sont donc :

Les complexes de vitamines et minéraux.

L’acide hyaluronique non réticulé

La procaïne : stimulant de la micro circulation

L’acide poly lactique peut également être utilisé avec une grande efficacité mais il doit être très dilué.

La Dimethylethanolamine

Les principes actifs adjuvants pourront être selon une personnalisation du traitement :

Le Zinc si peau séborrhéique à tendance acnéique.

L’hamamélis, le Ruscus, Le buflomedil si l’insuffisance capillaire avec couperose est patente.

La Calcitonine, la caféine, le Fucus lorsqu’on retrouve une surcharge graisseuse sur l’ovale du visage.

Protocole

Stade 1 du vieillissement :

Une séance 2 fois par mois pendant 2 mois puis une séance par trimestre.

Stade 2 du vieillissement :

Une séance mensuelle pendant 6 mois puis une séance tous les trimestres.

Stade 3 du vieillissement :

Une séance par mois pendant 4 mois à 5 mois mais comme nous utiliserons alors l’acide polylactique (le plus fort stimulant du derme) qui a un effet retard il faudra surtout attendre pour poursuivre les séances.

Une séance par an par la suit.

Résultats

Les résultats à court terme sont un coup d’éclat de plusieurs jours induit par les stimulants vasculaires.

Les résultats à long terme sont une amélioration de l’élasticité cutanée ainsi qu’une fermeté de la peau à la fin du traitement et même une véritable rétractation cutanée. Cependant comme le relâchement cutané met plusieurs semaines à réagir son amélioration est donc progressive et retardée par rapport début du traitement.

Par exemple : si l’on doit stopper le traitement, l’amélioration augmente encore plusieurs semaines après la fin du traitement.

La fin du traitement ne signifie pas la dégradation des résultats : Ce qui est acquis l’est pour plusieurs mois, voire des années cependant le temps et le vieillissement reprennent leur cours normal.

En dehors d’une meilleure fermeté des tissus, le visage paraît regonflé, la peau a pu acquérir grâce à la mésothérapie tous les éléments nutritifs indispensables (hydratation dopée, minéraux, vitamines, acides aminés).

En ce qui concerne le corps, le mésolift est le seul traitement actuellement actif sans rançon cicatriciel importante c’est à dire sans chirurgie.

Contre indications

Les sujets sous anticoagulants

La grossesse

Les sujets présentant un cancer

Les lésions cutanées telles : eczéma, infections cutanées.

 

Par www.esthetiquemedicale.com

Copyright estheweb© 2004.Reproduction interdite.

On a aimé

Participer

  • Communiqué de presse
  • Ecrire un article
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Support