Imprimer

Tatouage, dermopigmentation ou maquillage permanent ?

on . Posté dans Soins de la peau

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

Le tatouage est utilisé depuis quelques années en esthétique, aussi bien pour pigmenter des cicatrices que pour tatouer les cils, sourcils, lèvres, etc. Les résultats sont souvent étonnants autant que de les possibilités d’utilisation.

La dermopigmentationtatouage  levre
Les résultats sont ils définitifs ?
Et la qualité de la couleur ?
Peut-on traiter toutes les taches de peau ?
Et les tâches claires ?
Pour qui ?
Le maquillage permanent
Dermographie et dermopigmentation
Qui peut pratiquer le maquillage permanent ?
Le maquillage permanent est-il définitif ?
Les couleurs sont-elles stables ?
Le pigment est-il toujours bien toléré ?


La technique du tatouage est devenue pratique courante dans le domaine de la beauté. Il permet de corriger les petits défauts de pigmentation de la peau. Et pour ceux et celles qui douteraient encore des bienfaits du tatouage ou plus exactement de la dermopigmentation, précisons qu’il s’effectue en toute tranquillité, sous anesthésie locale indolore. Il n’existe par ailleurs aucune crainte d’utilisation de produits dangereux ni même de contamination puisque l’ensemble du matériel est stérilisé.

Qu’est-ce que la dermopigmentation ?

C’est la mise en place de pigments sous la peau pour en modifier la couleur.
Ce n’est pas exactement du tatouage classique, même si la technique d’implantation reste la même. En dermopigmentation, les pigments sont de composition connue (oxydes de fer, dioxyde de titane, glycérol, alcool isopropylique). Les couleurs sont proches de celles de la peau mais la préparation est différente (granulométrie, dilution).

Les résultats sont ils définitifs ?

Non, les oxydes de fer n’ont pas le même pouvoir de fixation des couleurs que les autres oxydes métalliques utilisés dans le tatouage (oxydes de chrome, cobalt, mercure….). Il faudra donc renouveler régulièrement l’opération. C’est aussi une sécurité pour les résultats.
En moyenne ils durent de 3 à 5 ans. Seul le pigment implanté dans le derme va persister. La durée dépend en fait de l’épaisseur du derme, variable selon les régions du corps (très épais au niveau du dos ou des mains, quasi inexistant au niveau des paupières). D’autre part, sa disparition n’est jamais complète, mais il se produit un éclaircissement progressif. Celui-ci est d’autant plus visible que la couleur de départ de la peau est claire.

Et la qualité de la couleur ?

Il se produit d’abord un éclaircissement dans les semaines qui suivent l’implantation. Seule la partie moyenne du pigment va persister : le pigment le plus profond est éliminé par le sang ou la lymphe et le plus superficiel par le renouvellement de l’épiderme.
Par ailleurs les oxydes de fer, au contact de l’oxygène, vont subir une réaction d’oxydation faisant varier la couleur vers le gris ou, plus rarement, vers le rose.

Pour stabiliser la couleur, il faut compter sur l’expérience de l’opérateur. En mélangeant des oxydes différents, les changements de teinte vont plus ou moins s’annuler. Un ou plusieurs essais sont nécessaires pour être sûr du résultat chromatique, avant de faire l’implantation définitive.

Maquillage permanent raté et décoloré : avant

Reprise par laser et dermopigmentation : après

Maquillage permanent raté
et décoloré : avant

Reprise par laser et
dermopigmentation : après

Peut-on traiter toutes les taches de peau par la dermopigmentation ?

Seules les taches plus claires que la peau peuvent être pigmentées, les plus foncées doivent être dépigmentées par des moyens médicaux et non repigmentées par un pigment plus clair. Bien sûr, il ne faut traiter que les taches définitives (achromies de brûlure, vitiligo) et non les taches temporaires (pityriasis versicolor...).
Attention, ni les angiomes, ni les grains de beauté ne doivent être pigmentés !

Peut-on espérer faire disparaître complètement une tache claire ?

Il n’est pas facile d’obtenir exactement la couleur de la peau. Même si on y parvient, celle-ci subit des variations de couleurs saisonnières ou même émotionnelles, alors que la pigmentation, elle, reste invariable. La dermopigmentation permet de rendre moins visible la tache et de la faire disparaître sous un maquillage léger. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsqu’il existe une grande différence de couleur. C’est le cas des personnes de race noire dont la peau comporte des taches blanches.

Qui a le droit de pratiquer cette technique ?

En théorie, seul le médecin peut effectuer une dermopigmentation pour traiter une lésion de la peau (cicatrices d’aréoles, de lifting, vitiligo). Il s’agit là d’un acte médical.

Qu’est-ce que le maquillage permanent ?

Il s’agit d’un procédé voisin, mais qui s’apparente plus au tatouage. Le principe consiste à effectuer un « tatouage » décoratif et non de restaurer une anomalie de peau. Sourcils et cils bien touffus, lèvres pulpeuses et cuir chevelu garni , etc… Les pigments utilisés sont ceux des tatoueurs.

Quelle est la différence entre dermographie et dermopigmentation ?

Il ne faut pas mélanger et chacune de ces techniques à sa spécificité particulière.
La dermopigmentation est le procédé médical pour corriger un défaut chromatique de la peau. La dermographie (« écrire sur la peau ») est synonyme de tatouage et de maquillage permanent.

Qui peut pratiquer le maquillage permanent ?

Aussi bien les tatoueurs, esthéticiennes, para-médicaux…) car aucune loi ne restreint le praticien. Seules existent des règles d’hygiène indispensables.

Le maquillage permanent est-il définitif ?

En théorie, oui, puisqu’il s’agit d’un véritable tatouage, mais il l’est rarement.
1° certaines zones, comme les paupières n’ont presque pas de derme, le pigment ne va pas tenir
2° parfois, les couleurs utilisées sont à base d’oxyde de fer (non stable dans le temps)
3° souvent l’implantation reste superficielle, pour ne pas être douloureuse et permanente (ce qui est un avantage s’il y a un défaut ou pour permettre de changer de maquillage).
La durée (trois à cinq ans en moyenne) dépend de ces trois facteurs, ainsi que la teinte du pigment (le noir de l’eye-liner sera visible plus longtemps que le beige-rosé du contour des lèvres).

Tatouage d'une mouche : avant

Tatouage d'une mouche : après

Tatouage d'une mouche : avant

après

Les couleurs sont-elles stables dans le maquillage permanent ?

Si l’on utilise des pigments de tatoueurs, la stabilité est assez bonne, sauf pour les noirs qui virent souvent au bleu nuit. Les pigments de couleur claire modifieront leurs teintes tel qu’il est décrit plus haut (marron plus brique ou plus gris). Certains pigments végétaux changent plus fortement de teinte que les oxydes métalliques.

Le pigment est-il toujours bien toléré ?

Des allergies rares, mais parfois importantes, peuvent apparaître. Une réactivation de la maladie causale peut aussi être induite. Si la technique est simple, la décision doit être prise en connaissance de tous les risques et imperfections possibles.
Les zones dites « jonctionnelles » comme les aréoles mammaires, les contours de lèvres, les cicatrices dans les cheveux ou les sourcils, sont plus faciles à traiter. Une ou deux séances sont souvent suffisantes. Ces actes sont considérés comme médicaux et seul un médecin peut pratiquer une restauration des couleurs.


Rédaction par Estheweb