Imprimer

Couperose et rougeurs du visage

on . Posté dans Soins de la peau

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Il existe aujourd'hui trois techniques principales pouvant améliorer la couperose et les rougeurs situées le plus souvent sur le nez et les pommettes.

Ces rougeurs sont dues à des dilatations des vaisseaux dits "capillaires" dans la couche superficielle de la peau.


* la sclérothérapie
* l'électrocoagulation
* les lasers
* résultats et entretien

La SclérothérapieCouperose et rougeurs du visage


Elle permet de traiter les plus gros vaisseaux. Il s'agit d'injecter de très faibles quantités de produit sclérosant dans ces vaisseaux à l'aide d'un aiguille particulièrement fine. Les parois de ces vaisseaux s'accolent ensuite, et le vaisseau ne contenant plus de sang n'est plus apparent. Le médecin doit être expérimenté.
Généralement, on procède à 2-3 séances d'injections sclérosantes pour atténuer les rougeurs des vaisseaux les plus apparents. Les suites se résument à quelques rougeurs pendant quelques heures, et parfois un petit bleu disparaissant en 4 à 6 jours.

L'Electrocoagulation


La technique la plus classique est l'électrocoagulation qui peut traiter les petits vaisseaux de la couperose, parfois en complément de la sclérothérapie. C'est à l'aide d'une fine électrode posée sur la peau, au niveau du vaisseau, qu'on le coagule par la chaleur, point par point (tous les 3 mm environ), en suivant son trajet.
Pour plus de confort, il est conseiller d'appliquer une crème anesthésique avant la séance. Il faut plusieurs séances (3 à 8) pour bien améliorer une zone de couperose.
Les points d'électrocoagulation persistent quelques jours, soit en tant que rougeurs, soit en tant que minuscules croûtes de la taille d'une tête d'épingle.

Les lasers vasculaires


Le point faible des deux traitements précédents est qu'ils viennent mal à bout des rougeurs plus diffuses où il est difficile d'individualiser vraiment des vaisseaux trop fins. Depuis quelques années seulement, les nouveaux lasers permettent de traiter ces rougeurs diffuses (erythrose).

Il y a laser et laser

Il s'agit des lasers KTP ou à "colorants pulsés". Bien entendu, ces lasers permettent aussi de traiter les vaisseaux plus gros de la couperose classique. Ils nécessitent peu de séances, 2 en moyenne, car l'on traite généralement toute la zone en une fois.


Les suites des traitements lasers

Le laser à colorant marque la peau de taches violacées pendant une quinzaine de jours, mais sont efficacité est grande et il permet d'agir sur des vaisseaux plus gros ou plus profond. De même, il peut traiter les angiomes et "taches de vin" importantes. Il est employé plutôt dans le cadre hospitalier.
Les lasers KTP ou les lasers à Diode sont d'un emploie plus souple. Ils permettent d'effectuer des traitements plus légers, pratiquement sans aucune suite désagréable, pour une petite couperose par exemple. Ils permettent aussi de traiter des rougeurs plus diffuses (érythrose). Les suites sont alors plus dures (quelques croûtes pendant 6 jours environ). En contrepartie, ils agissent moins sur les vaisseaux plus profonds.
Et après le traitement...?

La couperose est liée à de multiples facteurs tels que : peau irritable, mauvaise circulation, agression par les intempéries ou la pollution, alcool, émotivité, tabac, etc…
Tous ces traitements, visent à faire disparaître l'aspect inesthétique de la couperose et évitent l'aggravation de celle ci.
Il faut tout de même comprendre que les causes toujours présentes feront, à terme, revenir les rougeurs, mais un traitement d'entretien ponctuel tous les 1 à 2 ans, voire plus peut suffire à préserver le résultat.



par la rédaction d'estheweb
Copyright estheweb© Reproduction interdite


On a aimé

Participer

  • Communiqué de presse
  • Ecrire un article
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Support