Imprimer

Traitement des varices - Page 2 varices

on . Posté dans Soins esthétiques

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

 

Quelles varices doit-on enlever ?

S’il est vrai qu’une varice peut être isolée, elle est fréquemment le reflet d’une lésion de valve (sur une veine plus gosse) à distance. Traiter cette varice ne suffirait donc pas, il est nécessaire d’en éliminer les causes. Ne soyez donc pas surpris si le phlébologue en qui vous avez toute confiance vous propose de vous enlever la saphène pour une petite boule au mollet !

Questions d’avant traitement

Un éveinage est-il définitif ?
Une varice correctement enlevée (le terme est important) ne peut plus revenir ! Parfois, lors de l’acte chirurgical, la varice casse. Un fragment reste sous la peau et votre varice réapparaît ; il s’agit là d’une incomplète opération. En revanche, vu la quantité de veines existant sur le membre inférieur, d’autres varices peuvent se créer. Parfois même, vous disposez d’un double circuit : l’un enlevé, l’autre apparaît…. En tout état de cause, il est nécessaire de ne pas oublier que toute veine peut se transformer en varice un jour, hélas ….

Dois-je suivre une hygiène de vie particulière ?
Si vous êtes prédisposé aux varices et en particulier si vos parents en souffrent, vous devez alors vous imposer une hygiène de vie soignée. Choisissez un métier qui ne vous impose pas de station debout prolongée, ne vous exposez pas à la chaleur, ne vous serrez pas dans vos vêtements et ne pratiquez pas de sports qui obligent des démarrages violents, comme le football ou le tennis.
De plus, de nombreux médicaments ont un effet désastreux sur la paroi veineuse, telle la pilule contraceptive par exemple. En fin surveillez votre alimentation, en évitant si possible les protéines animales.

Je veux faire disparaître mes varices

Tout d’abord, ne comptez pas sur les médicaments, comme les phlébotoniques, par exemple. Certes, ils vous aideront à diminuer vos douleurs, vous lourdeurs mais n’empêcheront en aucun cas la formation de varices !
Tout comme la mésothérapie qui est assez efficace pour les douleurs des jambes (injection locale des médicaments cités précédemment), ainsi que la phytothérapie, par l’usage de vigne rouge, marronnier, hamamélis, mélilot, cassis, etc…
Enfin l’homéopathie conviendra parfaitement à certains patients, tout comme l’acupuncture. Après tout, à chacun sa sensibilité !
Mais dans la majorité des cas, dirigez-vous vers les phlébologues qui sclérosent ou enlèvent les varices.

La sclérose assèche-t-elle la varice ?

Non ! Scléroser revient à espérer que la paroi veineuse sera détruite et que l’organisme créera à la place une cicatrice, une fibrose. Deux méthodes sont alors usitées : le froid qui permet de congeler (de brûler la paroi) la veine, ou les produits chimiques qui enflamment cette paroi. En clair, scléroser c’est créer une phlébite et si besoin, l’incision pratiquée après la sclérose correspond à l’extraction du thrombus sclérosé.

Malheureusement la sclérose n’est pas un acte évident. Elle dépend de l’épaisseur de la paroi, du diamètre de la veine, de la réaction de la concentration du produit sur la paroi et de l’habileté du « scléroseur ». Son résultat ne peut être positif à 100 % car 30 % des varices sclérosées se reperméabilisent. Le sang repasse à nouveau dans la veine précédemment traitée dont la paroi est désormais lésée, fragile, cassante ou dure, sans élasticité.

Que penser de l’anesthésie locale ?

Qui dit anesthésie locale dit pas d’hospitalisation ! On évite également tout risque de choc allergique, donc on ne peut qu’en penser du bien ! Une confusion est faite en effet, entre le choc anaphylactique et le syndrome vagal qui concerne les sujets sensibles, anxieux, qui ne se sentent pas bien. Attention, on ne parle pas ici d'anesthésies péridurales, neuroleptiques ou analgésiques. Le sujet ne reçoit aucune drogue lui faisant perdre conscience. Dans le cas présent, tout le travail consiste à anesthésier la peau en regard de la veine.

par la rédaction d'estheweb & le Dr V.

Copyright estheweb© 2003. Reproduction interdite.

On a aimé

Participer

  • Communiqué de presse
  • Ecrire un article
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Support