Imprimer

La perte de cheveux

on . Posté dans Traitement des cheveux

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

La chute
La calvitie héréditaire
La calvitie pathologique
Les traitements
Les soins
Conclusion

150 000 cheveux par tête, 200 cheveux par cm², 3 km serait la longueur atteinte par les cheveux d'un homme tous mis bout à bout. 30 km de long pour une chevelure féminine.  Voilà des chiffres qui laissent rêveurs. Tous ceux qui comptent leurs cheveux cruellement accrochés entre les dents du peigne… Mais pourquoi une telle injustice entre les hommes… et leurs chevelures?

I - Il y a chute et "chute"

Tous les cheveux tombent… c'est normal. Ils tombent d'une manière cyclique, chacun d'eux passant par trois phases : naissance.., vie.., mort.. comme tout élément vivant.
Ce cycle se produit 20 à 30 fois dans la vie d'un homme. Il est donc normal de trouver des cheveux "morts".
MAIS la chute des cheveux devient anormale, pathologique et définitive lorsque le rythme de ces cycles s'accélère, que les 30 cycles sont "dévorés" trop vite… et c'est la calvitie car les cheveux tombent, ne repoussent plus, leur capital "renouvellement" ayant été totalement épuisé.
Cette maudite accélération du cycle pileux est provoquée par la présence importante chez certains sujets d'une hormone mâle, androgène, dite testostérone (…les eunuques ne deviennent jamais chauves!…).
Voilà pourquoi, la calvitie dite alopécie androgéno-génétique atteint les hommes (12% de Français, 40 % de la gente masculine) et se transmet…De père en fils…

II - La calvitie héréditaire dite commune

On ne peut malheureusement fabriquer ou démultiplier les cheveux de l'homme malgré tous les progrès médicaux, cosmétologiques ou chirurgicaux…
Il est bon d'essayer de les conserver en les soignant et les entretenant par l'utilisation de produits bien adaptés et pour les personnes prédisposées génétiquement à la calvitie, mieux vaut prendre le problème en considération rapidement pour arriver à profiter de techniques qui permettent de ne jamais atteindre l'image de la calvitie. Certains cheveux tombent définitivement (creusement des golfes temporaux, frontaux…toupet). Et certains cheveux ne tombent jamais (couronne, basses tempes, nuque…) car ils n'ont pas le même dosage hormonal.
Ces cheveux là sont "hormonalement préservés", poussent et pousseront la vie durant.

Les microgreffes capillaires
L'idée de transplantation capillaire est tout naturellement née de cette constatation scientifique : nous allons faire migrer les cheveux "éternels" vers les zones désertées. 
Cette méthode de transplantation de greffes paraît simple dans ses principes mais elle est sournoise dans ses résultats… il faut que le praticien respecte des éléments fondamentaux : anticiper la calvitie et obtenir un résultat naturel dans le présent et dans le futur.
Chaque homme doit comprendre et accepter qu'il a un capital cheveux, (c'est à dire son nombre propre de cheveux) qui après perturbation hormonale et génétique peut provoquer un éclaircissement de la chevelure ou aboutir à l'apparition de zones complètement glabres.
C'est ce capital cheveu qui sera utilisé pour réharmoniser la chevelure par répartition de ces cheveux restés présents.

On a aimé

Participer

  • Communiqué de presse
  • Ecrire un article
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Support